personne qui a une vitesse de sédimentation basse

Quelle est la vitesse d’une sédimentation basse ?

Lors d’une consultation dans un cabinet médical, les professionnels ont généralement recours à des examens en tout genre pour établir un diagnostic et voir l’état de santé général du patient. L’un de ces examens consiste à vérifier la vitesse de sédimentation. A quoi cela peut-il correspondre ? Qu’est-ce que cela signifie lorsqu’on parle de vitesse de sédimentation basse ? Découvrez en plus dans la suite de cet article.

Quelles sont les causes d’une vitesse de sédimentation basse ?

Avant toute chose, il est important de savoir à quoi correspond une vitesse de sédimentation. Il s’agit tout simplement d’une analyse de sang qui permet de calculer la vitesse à laquelle les globules rouges finissent par sédimenter. Cela correspond au temps qu’ils mettent pour se déposer au fond d’un tube à essai.

Cet examen clinique est très souvent demandé pour les analyses de sang des malades. Il est très efficace pour mettre en évidence des problèmes de santé tels qu’une infection ou une inflammation. On peut le demander à diverses occasions, lors d’un bilan de routine, ou suite à une consultation médicale. Il est impossible de prévoir à l’avance les résultats de l’examen, mais il existe des valeurs de référence qui aident à savoir si le patient est ou non en bonne santé.

personne qui fait une analyse de sang pour vérifier la vitesse de sédimentation

Ainsi, la vitesse de sédimentation peut être considérée comme trop haute ou trop basse. Lorsqu’il s’agit d’une valeur basse, les causes possibles sont les suivantes :

  • Une hyperleucocytose : c’est un trouble qui traduit un nombre trop élevé de globules blancs
  • Une polyglobulie : cela implique que le sang contient un nombre trop élevé de globules rouges.

Les autres causes possibles sont la cryoglobulinémie, une anémie hémolytique, des hyperviscosités sanguines ou encore des hémoglobinopathies.

Comment interpréter la vitesse de sédimentation ?

L’interprétation donnée à la vitesse de sédimentation dépend de plusieurs facteurs. Déjà, il faut savoir que les valeurs normales ne sont pas les mêmes que l’on soit femme ou homme. Un chiffre considéré comme étant inférieur à la normale pour un homme, peut être le signe d’une parfaite santé chez une femme. Quoi qu’il en soit, le sexe du patient n’influence pas l’interprétation lorsque les valeurs sont hautes ou faibles.

  • En cas de vitesse de sédimentation haute, on ne peut pas conclure directement à une maladie en particulier. Cela peut-être dû à une affection passagère, ou à plusieurs maladies graves comme l’obésité, les maladies inflammatoires, etc.
  • Les cas de vitesse de sédimentation basse sont peu fréquents. On peut d’ailleurs dire qu’il s’agit d’un phénomène rare. Néanmoins, lorsque cela se produit, on peut aussi s’attendre à ce qu’il y ait des troubles ou pathologies à l’origine.

En gros, l’interprétation de la vitesse de sédimentation est assez facile à réaliser par un professionnel de santé. Lorsque le taux est normal, cela signifie globalement que le patient est en bonne santé. Par contre, lorsque le taux est bas ou élevé, c’est la preuve que le patient souffre d’une maladie ou d’une infection qu’il faudra déterminer grâce à des analyses plus poussées.

Lisez aussi cet article : comment faire baisser son taux de potassium naturellement ?

Quel est le taux normal de vitesse de sédimentation ?

Le taux normal de sédimentation varie selon le sexe du patient. En règle générale, il est inférieur à 20 mm chez la femme, tandis que chez l’homme, il doit être inférieur à 15 mm. Toutefois, il faut noter que certains facteurs peuvent influencer positivement ou négativement ce taux, sans que cela ne soit forcément le signe d’une maladie.

Par exemple, les valeurs normales sont très différentes selon qu’il s’agit d’un nourrisson ou d’une personne âgée. De même, chez la femme enceinte et la femme qui ne porte pas de grossesse, les valeurs ne sont pas les mêmes. Enfin, il faut savoir aussi qu’il existe des médicaments qui peuvent modifier votre vitesse de sédimentation, en raison de leur composition. C’est le cas des hormones et des anti-inflammatoires.