Champ de blé

Dextrose de blé : compatible gluten free ?

Le réflexe le plus normal pour toutes les personnes intolérantes au gluten sera de vérifier si le produit qu’elles souhaitent se procurer est certifié sans gluten. Cependant, il y a parfois de quoi se retrouver dans un dilemme quand les emballages ici et là font mention d’amidon de blé, de sirop de glucose ou encore de dextrose de blé. Alors, si vous êtes intolérant au gluten, quelle alternative s’offre à vous ?

Dextrose de blé : qu’est-ce que c’est ?

Graines de blé

Le dextrose de blé est un glucose ayant subi une purification et une cristallisation. Ces deux procédés lui permettent d’exercer un pouvoir sucrant ou de stabiliser la couleur. Le dextrose de blé peut également servir pour la rétention d’eau, d’anti-cristallisant, de conservateur et, de manière générale, de source d’énergie.

 

Le gluten et l’intolérance : que savoir ?

Le gluten est un élément contenu au sein des farines de céréales panifiables à l’instar du blé, de l’avoine et autres. Cependant, toutes les céréales n’en contiennent pas ou du moins pas au même taux. L’intolérance au gluten se traduit par une hypersensibilité de l’organisme face à certaines protéines contenues dans les céréales et, dans la plupart des cas, ayant subi des mutations.

Le dextrose de blé convient-il aux régimes sans gluten ?

Cuillère de sucre

Depuis près d’une vingtaine d’années, la fabrication des produits sans gluten a connu une grande évolution. Néanmoins, le régime sans gluten n’est pas si aisé à accepter ni à réaliser de façon quotidienne. Non seulement il conduit à des perturbations de la qualité de vie du patient, mais celle de son entourage également y est incluse. Toutefois, certaines alternatives s’annoncent très efficaces pour faciliter les choix de ceux qui doivent suivre ces types de régimes. Voilà donc où les ‘’-ose’’ interviennent.

Cet article sur le jus de grenade et ses différents effets devrait également vous plaire

En effet, ces derniers ne présentent aucun danger pour les personnes sujets à une intolérance alimentaire au gluten. Le dextrose et le sirop de glucose sont identiques. Ils proviennent tous du blé certes, mais ne renferment pas de gliadines et donc sont exempts de gluten. Même si le dextrose est un dérivé du blé, il faut prendre en compte le fait qu’il ait subi moult transformations au cours desquelles il a été débarrassé de la plus grande partie des protéines qu’il contient. Ce sont des propriétés sucrantes qui justifient sa présence au sein des produits alimentaires ainsi que dans les boissons. Pour un régime sans gluten, le dextrose de blé demeure donc l’alternative idéale.

Maladie cœliaque et dextrose de blé

La maladie cœliaque est une entéropathie auto-immune qui se déclenche par l’ingestion de gluten dont regorge le blé, l’orge, le seigle. Elle touche en général les personnes qui y sont prédisposées sur le plan génétique. Aussi, les manifestations cliniques de cette maladie sont souvent diverses. Ce sont les formes frustes ou paucisymptomatiques qu’on retrouve le plus souvent (taux supérieur à 80%) comparées aux formes classiques (10 à 20%) qui s’accompagnent d’un syndrome de mauvaise absorption.

Côté manifestations digestives, on note une simulation du syndrome de l’intestin irritable qui s’améliore dans l’immédiat à la suite d’un régime sans gluten. Près de 50 % des patients adultes sont sujets à des manifestations de type extra digestives qui ne s’accompagnent d’aucun symptôme digestif. C’est lors du diagnostic qu’on se rend compte de certaines atteintes.

Face à la maladie cœliaque, le gluten free doit s’assurer de bien lire les étiquettes des produits industriels qu’il se procure. Dans le cas de l’amidon, sachez que l’amidon ayant subi des modifications lorsqu’aucune précision n’est donnée sur l’origine de la céréale peut être considéré sans gluten. Pour ce qui est du dextrose, il faut souligner que le dextrose de blé qu’on retrouve au sein des jambons sous vide, la maltodextrine et celle du blé, le sirop de glucose et celui du blé renferment la mention ‘’blé’’.

Cependant, il s’agit d’hydrolysats de génération 1 et le taux résiduel de gluten qu’ils contiennent est en dessous de 0.03%. Ainsi, ils sont à considérer comme des éléments n’ayant aucun risque d’engendrer une intolérance et leur consommation peut être effective par un patient sujet à la maladie cœliaque.