oeil avec trouble de la vision effet kaléidoscope

Effet kaléidoscope : quel est ce trouble de la vision ?

Vous avez déjà eu des troubles de la vision qui vous intriguent : des effets inhabituels sur le champ de vision, des lumières qui clignotent, une sensation de brouillard ? Peut-être que vous êtes atteint du trouble de la vision avec effet kaléidoscope, découvrez en plus sur le sujet dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que l’effet kaléidoscope ?

Si vous avez eu une vision que l’on qualifie de kaléidoscopique, alors vous êtes susceptible de souffrir également de migraines. Oui, car en fait le trouble de la vue avec effet kaléidoscope résulte généralement de conséquences de troubles de la vision qui n’ont pas été traités.

Ainsi, lorsqu’on a un effet kaléidoscope, il n’est pas rare qu’on soit atteint de migraine ophtalmique. Ces migraines sont assez douloureuses et elles peuvent s’accompagner d’apparition d’effets sur le champ de vision : lignes de zigzag, points ou taches, zone brumeuse, éclairs et flash lumineux…

Ces symptômes sont souvent accompagnés de sensations de picotement sur le visage ou les mains et, de manière générale, une perception de brouillard, la difficulté à se concentrer.

Effet kaléidoscope : d’où ça vient ?

On reconnaît généralement la vision kaléidoscope lorsque la vision entre mes deux yeux est différente : le champ de vision de chaque oeil n’est pas le même ce qui entraîne une déformation de la vision plutôt désagréable avec, selon les personnes touchées, des fragments éblouissants, des taches de lumière brillantes ou encore des images ondulées qui changent régulièrement de taille. Même si ces distorsions sont situées à la périphérie de la vision, elles sont suffisamment gênantes pour se sentir désorientés sans pour autant obstruer complètement sa capacité à voir.

L’effet kaléidoscope n’est pas directement causé par les yeux : on dit qu’il s’agit d’un type d’aura visuelle qui se produit en réponse à une augmentation constante de l’activité neuronale. C’est le cerveau qui va envoyer ce signal. A cet effet, on remarque souvent que l’apparition par intermittence des lumières se produit généralement aux coins externes des deux yeux mais qu’il semble qu’un œil soit plus sensible que l’autre.

Aussi, vous souffrez peut-être ce trouble de la vision si :

  • Vous vous sentez constamment fatigué,
  • Vous avez des migraines très régulièrement,
  • Vous avez une intéloréance aux faisceaux lumineux,
  • Vous êtes enceinte…

Dans tous les cas, veillez à consulter votre médecin généraliste pour évaluer la situation.

Lisez aussi cet article : qu’est-ce que le trouble de l’accommodation ?

Comment éviter l’effet kaléidoscope ?

Tout d’abord, sachez que l’effet kaléidoscope ne dure pas tout le temps : la vision peut être modifiée pendant cinq minutes voire une heure de temps avant qu’une douloureuse migraine n’apparaisse. Les experts pensent que les migraines déclenchent une onde électrique ou chimique qui se propage dans la zone du cerveau responsable de la vision, provoquant des modifications des images et entraînant un affichage de la vision qui peut être éblouissant à cause de lumières situées en périphérie.

œil avec vision kaléidoscope

Étant donné que la kaléidoscope est un symptôme de la migraine plutôt qu’une affection distincte, aucun médicament ne la combat directement, et elle disparaît généralement d’elle-même lorsque la douleur de la migraine commence. En revanche, il est possible d’utiliser l’apparition de la vision kaléodoscopique pour éviter d’avoir une véritable migraine en anticipant et en prenant des médicaments qui en réduiront la force. Pour toute prise de médicament, veillez à consulter votre médecin qui saura vous conseiller et vous aider à vous sentir mieux sans faire d’automédication.

Sachez que certaines personnes peuvent bénéficier de traitements alternatifs comme l’acupuncture ou de remèdes homéopathiques comme les huiles essentielles pour soulager ces maux. Ce type de « traitement » demande du temps pour trouver le bon ajustement : ne baissez pas les bras tout de suite et n’hésitez pas à consulter pour obtenir les meilleurs conseils.

Enfin, et étant donné que l’effet kaléidoscope est intimement lié à la migraine ophtalmique et donc au cerveau, veillez à avoir une bonne hygiène de vie sans trop d’excès vous aidera à limiter les douleurs liées à celle-ci. On associe souvent la migraine à l’hypoglycémie ou encore à l’hypertension. Le fait de limiter l’exposition aux écrans ou de protéger ses yeux avec des lunettes pourra limiter la gêne occasionnée.