Une femme qui fait du vélo

Quel sport choisir suite à une embolie pulmonaire?

La santé est très importante surtout lorsque vous êtes un sportif. Sans elle, vous ne serez plus en mesure de réaliser vos différentes activités physiques. Malheureusement, il arrive que vous soyez atteint de certaines maladies qui affectent votre organisme et laissent des séquelles à l’instar de l’embolie pulmonaire. Quels sont les sports autorisés lorsque vous avez subi un tel mal ? Découvrez-le en poursuivant la lecture de cet article.

Quels sports privilégier après une embolie ?

L’embolie pulmonaire est un trouble qui survient lorsqu’un caillot de sang bouche une artère pulmonaire. En fonction des circonstances de sa survenue, la personne atteinte peut mourir. Selon les statistiques, une personne sur 10 meurt des suites d’une embolie pulmonaire. À la suite d’un premier épisode d’embolie pulmonaire, la personne concernée peut récidiver. Afin de réduire tous les risques, il est nécessaire de suivre un traitement anticoagulant. Grâce à la fluidification du sang, la formation

Sachez cependant qu’il est possible de pratiquer un sport après un épisode d’embolie pulmonaire. Pour réduire tous les risques liés à l’effort physique, vous devez sélectionner les disciplines sans risque.

Premièrement, la marche est un sport auquel vous devez penser. Sa pratique ne nécessite pas trop d’efforts. Il vous aidera à maintenir votre forme physique grâce au travail des muscles, des tendons et des articulations. S’il fait travailler le système cardiorespiratoire, il ne provoquera pas de troubles cardiaques.

Deuxièmement, vous pouvez faire du vélo. Praticable à tous les âges, il permet de lutter contre l’obésité et les accidents cardio-vasculaires. Il augmente votre force musculaire et améliore votre circulation sanguine. Évitez que sa pratique soit intense et prolongée.

Troisièmement, vous pouvez pratiquer le footing. Il n’est un secret pour personne que courir fait énormément de bien à la santé. Malheureusement, en raison de votre épisode d’embolie pulmonaire, vous ne pourrez plus faire du footing sur une longue distance au risque de subir un essoufflement. Quant à la natation, elle permet de travailler l’intégralité des muscles sans douleur. En effet, le corps flotte à 80%. Les mouvements sont plus fluides et vous n’agissez pas intensément sur vos poumons et votre cœur.

Lire : Quel sport pratiquer quand on est en surpoids ?

Enfin, vous pouvez faire du golf et de l’aquagym. Si la première discipline est l’une de vos plus grandes passions, vous pouvez continuer sa pratique sans risques. Pour information, elle permet de prévenir de nombreuses maladies et réduit considérablement le risque d’accident cardiovasculaire. Le golf implique d’ailleurs la marche, des exercices musculaires doux, de la souplesse et de l’équilibre.

Une femme qui fait du golf

Quant à l’aquagym, il est une activité non traumatisante qui augmente la circulation sanguine et améliore le tonus respiratoire. Il renforce également le système musculaire et stimule le rythme cardiovasculaire. Si vous le désirez, vous pouvez vous rendre à des séances.

Embolie pulmonaire : à partir de quand reprendre le sport ?

L’embolie pulmonaire peut récidiver à tout moment. C’est la raison pour laquelle vous devez consulter votre médecin pour connaître les risques liés à la reprise du sport. Quoi qu’il en soit, vous devez nécessairement éviter des aliments prolongés et bannir la prise de traitements hormonaux et de contraceptifs œstroprogestatifs. Par ailleurs, vous devez prendre les mesures nécessaires pour lutter contre l’obésité qui est une maladie qui accélèrera la récidive.

L’hydratation étant importante, vous devez boire beaucoup d’eau pour favoriser la circulation sanguine. Au cas où vous envisageriez d’effectuer une intervention chirurgicale chez un professionnel, vous devez obligatoirement l’informer de vos antécédents. Par ailleurs, pour dormir confortablement, vous devez surélever les pieds de votre lit de 3 cm.

C’est une mesure qui aura pour effet de réduire le risque de thrombose veineuse profonde qui crée l’embolie pulmonaire. En respectant toutes ces différentes mesures et en prenant un avis professionnel, vous pouvez reprendre l’entraînement et le sport après environ 2 ou 3 mois. Bien évidemment, tout cela doit être progressif et vous devez éviter les activités qui nécessitent de la vitesse.