photobiomodulation

Photobiomodulation LED et luminothérapie

La photobiomodulation est l’une des techniques douces par la lumière. Depuis son apparition dans les années 1960, elle ne cesse de connaître des évolutions. On l’utilise aussi bien dans l’esthétique que dans la médecine, essentiellement en dermatologie. Issue de la technologie laser, en quoi la photobiomodulation se distingue-t-elle de la luminothérapie ?

La différence entre la luminothérapie et la photobiomodulation

La photobiomodulation LED et la luminothérapie sont toutes deux des techniques d’exposition à la lumière, indolores et sans effets secondaires. Elles servent également à améliorer le problème traité de façon nette. Cependant, elles ne s’appliquent pas de la même manière et n’influent pas toutes sur les mêmes cellules de l’organisme.

La photobiomodulation pour lutter contre les maladies de peau

Il existe différents appareils comme le masque infrarouge pour le visage que vous pouvez utiliser pour pratiquer la photobiomodulation, pendant 20 à 30 minutes maximum par séance. Cette technique consiste à exposer le patient à une lumière froide et pulsée. La méthode a pour but de favoriser la régénération des cellules, l’oxygénation du sang et l’élimination des bactéries.

Elle permet de soigner, de rajeunir et de réactiver les cellules du corps sans aucune douleur. Cette méthode prouve aussi son efficacité sur l’inflammation, qu’elle soit cutanée ou dans les tissus internes. On comprend donc que la photobiomodulation est souvent utilisée en dermatologie.

masque infrarouge pour le visage luminothérapie

La luminothérapie pour soigner les dépressions saisonnières

La luminothérapie consiste à utiliser la lumière pour lutter contre les dépressions saisonnières dues au manque de luminosité. Alors que la technique de photobiomodulation permet d’exposer la peau du patient à un appareil à LED, la luminothérapie se pratique sur les yeux. Elle permet d’exposer les yeux du patient sous une luminosité de forte intensité. Cette dernière ne doit cependant pas présenter un risque pour les yeux et la peau de l’utilisateur. Le but de cette méthode est en effet de stimuler les glandes pour la production de la mélatonine, l’hormone du sommeil. L’utilisateur pourra ainsi reprendre un rythme jour/nuit normal et voir son hormone biologique régulée.

La luminothérapie se distingue aussi de la photobiomodulation par le type de lumière utilisée. Les LED de cette dernière permettent d’utiliser, de façon indépendante, les différentes longueurs d’onde du spectre visible (bleu, vert, jaune, violet, rouge) et les proches infrarouges pour de multiples applications. À l’opposé, la lampe de la luminothérapie diffuse une lumière blanche sans infrarouge et sans ultraviolet.

Créez un projet de photobiomodulation

Il existe aujourd’hui de nombreuses entreprises spécialisées dans la vente de produits médicaux ou dans le domaine du confort, du bien-être et de l’esthétique. Vous pouvez mettre en place votre projet de photobiomodulation pour enrichir votre portefeuille de produits et par conséquent votre offre client. Pour y arriver, vous avez la possibilité de faire appel à un fabricant d’équipements spécialisé dans le domaine de la thérapie par LED.

Ces professionnels conçoivent en effet des appareils bien pensés pour régler des problèmes d’inconforts et de troubles esthétiques, mais aussi pour soutenir le traitement de nombreuses pathologies. Il peut s’agir de lits, de masques ou d’orthèses…, des dispositifs qui intègrent de petites ampoules de photothérapie qui ne présentent aucun risque.

De plus, ces spécialistes pourront vous accompagner tout au long de votre projet, depuis la conception de votre appareil jusqu’à ce qu’il soit mis sur le marché.