deux personnes qui sont en maison de retraite

Une personne peut-elle être mise en maison de retraite contre sa volonté ?

La vieillesse est une étape de la vie qui s’accompagne généralement d’une dégradation progressive de la santé. C’est pour cette raison que de nombreux séniors perdent leur autonomie, et font alors recours aux Ehpad pour conserver leur qualité de vie. Cependant, il peut arriver que malgré son état de santé, un sénior refuse catégoriquement l’entrée en Ehpad.

Qui décide de l’entrée d’un patient en Ehpad ?

Un EHPAD est un établissement qui accueille les personnes âgées devenues dépendantes ou sur le point de l’être. Il est conçu pour offrir aux séniors les meilleures conditions de vie, avec un suivi médical et des services personnalisés pour améliorer leur quotidien. L’entrée d’une personne âgée dans ce genre d’établissement peut se faire sur l’initiative de différentes personnes.

personne en maison de retraite

Tout d’abord, le sénior lui-même peut décider qu’un Ehpad sera plus adapté pour répondre à ses besoins et faciliter sa vie. Il commence alors les démarches, et si possible, avec l’aide de ses proches, il choisit l’Ehpad qui répond le mieux à ses critères. Lorsque l’admission se fait sur sa propre initiative, tout se déroule pour le mieux et sans complications.

Ensuite, il est possible que les membres de la famille d’une personne âgée prennent la décision de le faire entrer en Ehpad. C’est un choix qui n’est pas toujours facile à faire, surtout qu’il faut trouver la meilleure manière pour en faire part au concerné. Ce dernier peut le prendre mal, et y voir une envie de sa famille de l’abandonner à son sort.

C’est donc un sujet très délicat, qu’il faut aborder progressivement, afin de faire comprendre au sénior qu’il y va de son bien-être. S’il donne son accord, alors tant mieux, car les démarches seront beaucoup plus faciles à réaliser. Dans le cas contraire, il faudra agir avec prudence pour ne pas aller contre la loi, et pour éviter de blesser le sénior dans sa dignité en agissant contre sa volonté.

Cet article peut aussi vous aider : comment gérer la perte de mobilité des personnes âgées ?

Comment faire quand une personne âgée refuse la maison de retraite ?

Vous vous demandez si on peut mettre une personne en maison de retraite contre sa volonté ? Eh bien la réponse est oui, mais en tout dernier recours et uniquement en cas de force majeure. Alors si votre parent refuse de séjourner en maison de retraite, vous devez utiliser des solutions plus douces pour le convaincre de donner son accord.

Opter pour un service d’aide à la personne

Il s’agit d’un service d’aide à domicile et de soin en tout genre pour accompagner le sénior. Ces professionnels pourront évaluer l’état de votre parent et trouver les meilleurs arguments pour lui faire comprendre qu’un placement en Ehpad lui sera bénéfique.

Opter pour une résidence temporaire

Il s’agit d’un séjour sur une courte durée, qui permet au sénior de se rendre compte des conditions de vie en Ehpad. Il peut tenter l’expérience sans pour autant renoncer à sa maison. Cela lui permettra de découvrir les différents avantages dont il pourrait profiter dans un centre adapté.

Admission en maison de retraite : que dit la loi ?

Selon la loi, la personne âgée est libre de décider si oui ou non elle souhaite entrer en Ehpad. Lorsqu’elle doit faire face à une perte d’autonomie, elle a le droit de bénéficier de différentes aides adaptées à ses besoins ainsi qu’à ses ressources. Ces aides doivent bien sûr être apportées dans le respect de son projet de vie, sans contrainte ou obligation.

Si cette personne ne souhaite pas entrer en Ehpad, sa volonté doit être respectée. Même dans le cas où il s’agit d’un sénior sous tutelle ou curatelle, il faut l’autorisation d’un juge pour lui imposer un déménagement en Ehpad. Cette autorisation ne s’obtient qu’avec des preuves réelles de la mauvaise santé du sénior ou d’un niveau de sénilité avancé.