œil fermé d'une femme rousse à la peau sensible

Réaction à l’aloe vera : pourquoi ma peau rougit ?

L’aloe vera est un produit de plus en plus utilisé dans les cosmétiques. On l’utilise aussi bien pour hydrater le visage que faire un soin pour les cheveux. Cette plante aux nombreux bienfaits est très apprécié des femmes qui souhaitent changer leur routine pour utiliser des produits naturels mais l’utilisation de cet ingrédient ne s’avère pas toujours être une bonne idée.

Picotements, brûlures, rougeurs… Est-il possible de faire une réaction allergique à l’aloe vera ? Comment déterminer si on est allergique ? Comment réagir pour calmer la réaction et atténuer la gêne ou les douleurs ?

La dermatite allergique causée par l’aloe vera

L’aloe vera est un ingrédient populaire dans la cuisine et les cosmétiques. Bien qu’elle soit classée comme plante médicinale en raison de ses nombreux bénéfices, elle n’est pas un produit totalement sûr car elle contient des composants irritants qui peuvent provoquer des effets indésirables comme la dermatite de contact allergique.

L’Aloe vera, membre de la famille des Liliaceae, est donc un arbuste vivace qui est utilisé depuis des siècles pour la santé et la beauté. On le trouve maintenant dans des aliments comme les yaourts et les boissons et, comme nous l’évoquions, la plupart des produits cosmétiques commerciaux -crèmes, lotions, savons, shampooings et autres nettoyants pour le visage, contiennent un gel transparent extrait de sa pulpe.

branches d'aloe vera sur fond de ciel bleu

Parmi les composants actifs de la pulpe d’aloe vera, on trouve : des vitamines, des enzymes, des minéraux, des monosaccharides et des polysaccharides, des anthraquinones, des acides gras, des hormones et de l’acide salicylique. La plupart des producteurs d’aloe vera préparent le gel d’aloès sans extrait irritant mais il peut arriver que la pulpe soit parfois extraite directement de la plante, non traitée, ce qui peut provoquer une réaction allergique plus ou moins grave selon le type de contact (voie interne ou externe) et la durée de ce dernier avec le jus. En fait, il existe une substance contenue dans la sève qui s’appelle aloïne et qui peut s’avérer dangereuse voire toxique.

Au contact direct du jus de la plante, il n’y a généralement aucune conséquence mais certaines personnes peuvent développer une urticaire. Vous ne savez que ce que c’est ? Hé bien l’urticaire est un processus inflammatoire bénin qui se produit dans la couche superficielle de la peau, il s’agit en fait d’une affection qui existe depuis la nuit des temps et qui se caractérise par des lésions papuleuses, œdémateuses, érythémateuses et prurigineuses. A noter que ce type d’affection est assez répandue et touche environ 20 % de la population à un moment donné de sa vie.

Les effets indésirables de l’aloe vera

Les effets indésirables de l’Aloe vera qui ont été documentés dans la littérature sont en fait liés à son mode d’administration. Alors que l’application topique peut provoquer une dermatite de contact, un érythème et une phototoxicité, l’administration orale a elle été liée à plusieurs autres problèmes de santé comme le déséquilibre électrolytique, la diarrhée et même un dysfonctionnement rénal.

Mais pourquoi votre visage devient rouge alors que vous avez simplement appliqué un produit à base d’aloe vera ? La réponse est simple : la réaction secondaire à l’aloe vera se repend car son utilisation devient plus courante dans les industries cosmétiques et alimentaires. On détecte alors de plus en plus de réactions de type cutanée comme le visage qui rougit.

En termes de traitement, environ deux tiers des urticaires d’apparition récente seront autolimitées et se résoudront spontanément, par conséquent le traitement initial se concentrera sur le soulagement des symptômes24. Les antihistaminiques, comme nous l’avons vu, sont des médicaments de première intention pour le traitement de la sinusite, et ils sont efficaces pour contrôler le prurit ainsi que pour réduire le nombre et la taille des lésions.

Quels sont les symptômes d’une réaction à l’aloe vera ?

femme aux cheveux crépus qui sourit et se touche le visage

Bien que l’aloe vera soit bénéfique pour pratiquement tout, il est possible que certaines personnes y soient sensibles….. Alors, que se passe-t-il dans cette situation ? Lorsqu’une feuille d’aloe vera est prise et que la sève est appliquée directement sur la peau, des allergies typiques à l’aloe vera peuvent survenir. Une réaction indésirable au gel d’aloe vera emballé ou au jus d’aloe vera est plus rare, mais pas impossible.

Lorsque l’aloe vera provoque des allergies, les symptômes sont généralement graves et il est rare que vous ressentiez simplement des démangeaisons ou quelques rougeurs. Par conséquent, les personnes allergiques à cette plante sont plus susceptibles de développer une dermatite de contact, qui provoque des éruptions cutanées, des démangeaisons et des souffrances.

Il est possible que si vous êtes allergique à d’autres plantes de lys, vous soyez également allergique à l’aloe vera. Le fait que cette plante soit un stimulant immunitaire sélectif est la principale raison pour laquelle elle provoque des allergies.

Parce qu’il rend les globules blancs moins actifs et arrête la production de substances inflammatoires par les cellules, l’aloe est connu pour réduire l’inflammation après de petites brûlures et des infections cutanées mineures. Il rend également l’organisme plus réceptif aux immunoglobulines. Il s’agit de protéines qui flottent dans la circulation sanguine, bloquant les bactéries et, en de rares occasions, les tissus sains, si elles reçoivent un mauvais signal. C’est pourquoi, l’aloe vera peut parfois être utilisé pour soigner ou soulager des réactions inflammatoires mais son application cutanée n’est pas conseillée pour toutes les peaux.

En effet, si vous êtes sensible à des substances particulières, comme le nickel d’un couteau, l’aloès pourrait provoquer une réaction beaucoup plus grave, même si cela reste rare. Si toutefois vous avez une réaction grave à l’aloès, vous devez immédiatement cesser de l’utiliser et consulter un allergologue.