miel dans un récipient avec une cuillère en bois

Le miel de manuka : un « super miel » pas comme les autres ?

Ces dernières années, le miel de manuka connaît un succès grandissant. Venu tout droit de Nouvelle-Zélande, ce miel exotique aurait en effet des vertus très intéressantes pour la peau et sur la santé en général. Mais dans les faits, qu’en est-il vraiment ? Zoom sur ce produit et sur ces caractéristiques.

Un antibactérien de choix

abeille qui butine une fleur

On prête au miel, quel qu’il soit, des bienfaits antibactériens. Cette propriété est en fait due à la présence d’enzymes et de méthylglyoxal, un procédé actif puissant. Si le miel commun comporte naturellement cet agent anti-bactérien, le miel de manuka a la particularité d’avoir une teneur beaucoup plus élevée en méthylglyoxal.

Il faut dire que le miel de manuka n’est pas tout à fait comparable au miel que nous connaissons. Ce miel est issu d’un arbrisseau qui pousse uniquement dans certaines régions de l’Océanie, le manuka, et qui ne fleurit que 6 à 7 semaines chaque année. L’arbrisseau manuka, cousin de l’arbre à thé, permet la production de ce miel crémeux et épicé, d’un orange foncé et à l’odeur prononcée. Mais sa culture n’est pas facile, les rendements sont faibles et le nectar produit est très convoité.

Utilisé depuis des millénaires au sein de la médecine traditionnelle maori, le miel de manuka est donc à la fois rare et précieux. En 2008, une étude néo-zélandaise a mis en avant ses propriétés antibactériennes exceptionnelles : depuis, le manuka a connu une véritable ruée vers l’or. L’arbrisseau a récemment été importé en Europe et aux Etats-Unis par des entreprises désireuses de produire cette ressource d’exception.

Reste à savoir si sa rareté (et son prix) suffisent à en faire un produit efficace…

Miel de manuka & études scientifiques

Si le miel de manuka est connu depuis des milliers d’années par certaines populations autochtones, il reste une substance plutôt inconnue pour les Européens.

Etudié depuis peu, on a cependant reconnu à ce miel monofloral des propriétés antimicrobiennes fort intéressantes : ce miel s’avère un allié de choix pour lutter contre les bronchites ou angines. Des patients atteints de sinusites et rhinosinusites chroniques l’utilisent déjà pour combattre l’inflammation des muqueuses.

Les scientifiques brossent le portrait d’un miel aux propriétés relativement classiques. Le miel de manuka n’est pas très différent d’un miel commun, à ceci près qu’il agit plus vite, plus efficacement et qu’il nécessite une dose plus faible. Un super miel, en quelque sorte !

Ainsi, des études menées à l’Université de Waikato, en Nouvelle-Zélande, ont prouvé que le miel de manuka pouvait stopper le développement de staphylocoques dorés, alors que les antibiotiques s’avèrent impuissants contre ces bactéries. Dans les faits, le miel de manuka n’a pas fini de livrer ses secrets et il ne serait pas étonnant qu’on lui reconnaisse, dans le futur, de nouvelles propriétés.

Comment utiliser le miel de manuka ?

zoom sur la peau d'un jeune homme

Le miel de manuka peut être utilisé oralement : il suffit d’ingérer une à deux cuillères à café de ce miel quotidiennement pour prévenir des troubles ORL ou pour lutter contre des troubles gastro-intestinaux. Son effet sera également précieux contre les maux de gorge ou les toux chroniques.

Notons qu’il est également possible d’appliquer localement le miel de manuka : sur le visage, il permettra d’hydrater votre peau et de la débarrasser d’éventuelles bactéries. Vous pouvez appliquer le miel directement sur la peau ou le mélanger à votre crème habituelle ; laissez poser ce masque, certes un peu collant, durant 15 à 20 minutes, puis rincez à l’eau tiède. Le résultat est très net : votre teint est unifié et le derme est plus lisse.

Ses propriétés dermatologiques valent notamment au miel de manuka une belle réputation dans le traitement des peaux acnéiques.

Un allié contre l’acné

On l’a vu : le miel de manuka est un super antibactérien. Or, les peaux acnéiques sont avant tout des peaux sujettes à la multiplication des pores et des bactéries à l’intérieur de ces pores. En appliquant régulièrement du miel de manuka sur ce type de peau, on vient tout naturellement purifier la peau. L’effet anti-acné est d’autant plus intéressant que le miel de manuka va gommer les cicatrices et marques disgracieuses car, comme tous les miels, il est aussi un puissant cicatrisant – il s’avère donc également tout indiqué dans le traitement de l’eczéma.

Les marques de cosmétique ne s’y sont pas trompés et proposent aujourd’hui des crèmes à base de miel de manuka. Cependant, ces produits sont souvent onéreux et n’auront pas toujours l’efficacité du produit pur, aussi vérifiez la teneur en miel avant tout achat. En-dessous d’une teneur en miel de 30%, il n’est pas forcément très judicieux d’opter pour une crème cosmétique.

Indice UMF, IAA et MGO

En fait, les propriétés du miel de manuka seraient multiples, du traitement des cheveux abîmés à l’aide de masques à jusqu’à la prévention de la parodontite, en passant par les problèmes de sommeil. Fleurissent alors des shampooings, gels douche, mais aussi des dentifrices, des tisanes et même des sprays pour la gorge estampillés « Miel de Manuka ». A chaque fois, différents acronymes sont indiqués sur les produits : UMF, IAA, MGO. Mais que signifient ces lettres ?

miel dans un flacon en forme d'alvéole

« MGO » est l’abréviation de méthylglyoxal, cette molécule antibactérienne présente dans le miel de manuka. Plus cet indice est élevé, et plus le miel en question sera efficace pour lutter contre les bactéries. UMF pour « Unique Manuka Factor », parfois noté IAA en France (Indice d’Activité Microbienne) sont, eux, des indicateurs concernant les bienfaits du miel : plus ce score est haut, et plus le produit aurait des bienfaits. En-dessous de 10, le miel n’a aucun effet actif et n’a qu’un intérêt purement gastronomique. Pour un usage sur la peau ou en tant que remède à de nombreux petits maux, il faut donc miser sur un miel de manuka avec un UMF minimal de 10.

Un super miel… au super prix

Ces indicateurs a priori scientifiques montrent aussi combien le miel de manuka a été étudié en laboratoire et « packagé » par les industriels afin qu’il s’avère commercialement efficace. Songeons que le miel classique n’a, lui, aucun indice similaire, alors qu’il est depuis longtemps sur les étals de nos commerces et supermarchés. Cette observation doit nous faire prendre du recul sur le miel de manuka, sur ses bienfaits et aussi sur son prix.

Ce « super miel » est en effet 3 à 5 fois plus cher qu’un miel classique, fabriqué localement, en France, par un apiculteur de qualité. Les nombreuses propriétés du miel de manuka ont été démontrées par des travaux scientifiques, alors que le miel commun a fait l’objet de peu d’études ciblées sur ces effets. A l’heure où l’intérêt écologique prône l’utilisation des circuits courts et des produits locaux, le miel de manuka est en quelque sorte la nouvelle huile de coco, prisé car exotique, rareté et prix élevé en sus. Mais nous est-il vraiment nécessaire, alors que l’apiculture européenne, plusieurs fois millénaire, permet, elle aussi, la fabrication de miels de grande qualité ?