aide auditive

Comment savoir si vous avez besoin d’une aide auditive ?

Environ 6 millions de personnes en France sont malentendantes. Les personnes âgées sont les plus atteintes, mais toutes les tranches d’âges sont concernées. Si vous faites partie de ces personnes, avoir recours à une aide auditive peut réellement améliorer votre qualité de vie. Découvrez comment reconnaître votre besoin d’aide auditive et quels sont les choix qui existent pour vous.

Quels sont les symptômes et signes d’une perte auditive ?

Une baisse de l’audition est habituellement un phénomène qui s’installe de façon insidieuse avec le temps. Il n’est donc pas évident de s’en rendre compte d’un seul coup. De petits signes doivent néanmoins attirer votre attention. La baisse des capacités auditives porte initialement sur les sons aigus. Au départ, vous aurez ainsi du mal à distinguer les paroles des femmes et des enfants qui ont des voix fines. Les conversations deviennent difficiles à suivre, car pour vous certaines lettres sont plus laborieusement perceptibles.

Vous confondrez six et dix, par exemple. Lors des discussions, vous aurez tendance à demander à vos interlocuteurs de se répéter. Vous aurez par ailleurs l’impression que les autres marmonnent lorsqu’ils vous parlent. Les bruits de fond peuvent donner l’impression d’être amplifiés. Dans la majorité des cas, cela portera peu à peu atteinte à vos interactions sociales. Pour compenser la baisse auditive, vous aurez tendance à augmenter le volume de la télévision ou de la radio pour mieux entendre. Ce sont les principaux petits signes qui peuvent vous alerter sur votre état de santé auditive.

Comment identifier le besoin d’une aide auditive ?

Les solutions pour pallier une baisse de l’audition englobent entre autres la prothèse auditive. Vous ressentirez le besoin de recourir à un appareil auditif bilatéral par exemple. Cet appareillage peut être réclamé par vous-même, mais c’est un médecin ORL qui doit décider si vous en avez réellement besoin. Lors de votre rendez-vous avec ce spécialiste de l’audition, il pratiquera certains examens dans le but d’évaluer le degré de votre perte auditive.

Il s’agit principalement de tests auditifs, d’une otoscopie (observation directe du tympan) et de l’audiométrie. Celle-ci consiste à identifier l’intensité seuil de son à partir duquel la baisse se fait sentir. Cette intensité est évaluée pour différentes fréquences sonores. On parle de baisse auditive à partir d’une diminution d’au moins 20 dB de l’acuité auditive. Cette baisse est classée selon l’importance de l’intensité seuil :

  • entre 20 et 40 dB : défaillance auditive légère,
  • entre 40 et 70 dB : défaillance auditive modérée,
  • entre 70 et 90 dB : défaillance auditive sévère,

Après plus de 90 dB, on parle de surdité profonde.

appareil auditif bilatéral

Quels sont les différents types d’appareils auditifs disponibles ?

Si votre besoin d’appareil auditif est avéré, vous serez envoyé vers un audioprothésiste qui vous proposera l’un des trois principaux types d’aides auditives suivants.

Les appareils auditifs contours d’oreilles

Ce sont des modèles résistants adaptés à des pertes auditives de plus de 70 dB. Les contours d’oreilles sont des appareils puissants qui possèdent un embout auriculaire, qui se met dans le conduit auditif externe et qui est relié à un boîtier externe. Celui-ci se place derrière l’oreille, ce qui peut les rendre volumineux et gênants.

Les appareils micro-contour d’oreilles

Les appareils micro-contour d’oreilles sont plus discrets que les précédents, puisqu’ils sont constitués d’un boîtier moins volumineux qui se met derrière le pavillon. Un fin fil contenant un écouteur intégré sort du boîtier et est installé dans le conduit auditif externe. Le son est délivré par ce micro. Les baisses légères à modérées conviennent à ce type d’appareillage qui peut néanmoins perturber le port de lunettes.

Les appareils auditifs intra-auriculaires

Ils sont simplement faits d’un embout qui se loge dans le conduit auditif externe. Très discrètes et peu gênantes, les prothèses auditives intra-auriculaires sont bien tolérées. Leur autonomie peut néanmoins en limiter l’usage pour certains modèles. Ce sont des appareils utilisés pour des baisses légères à modérées de l’acuité auditive. Pour chaque type de perte auditive, il existe une solution adaptée. Consultez un audioprothésiste qui saura déterminer le type d’appareil auditif qui vous convient selon vos besoins de correction auditive.