Un homme qui dort

Secousse hypnique : quelles sont ses symptômes et ses causes ?

Avez-vous déjà ressenti une sorte de spasme myoclonique ou un« sursaut du sommeil » pendant que vous dormiez ? C’est ce qu’on appelle la secousse hypnique. Pour une meilleure compréhension, examinons en détail ses symptômes et ses causes, et voyons s’il est possible de s’en défaire.

Quels sont les symptômes d’une secousse hypnique ?

Une secousse hypnique est une forme de trouble du sommeil qui se caractérise par des mouvements brusques et involontaires durant le sommeil. Les symptômes les plus courants d’une secousse hypnique sont les mouvements rapides et involontaires des membres, les bras et les jambes, qui peuvent survenir à tout moment pendant le sommeil. Ces mouvements sont généralement associés à une sensation d’étirement ou de contracture musculaire et peuvent être accompagnés de maux de tête et de douleurs articulaires, et peuvent durer quelques secondes ou plusieurs minutes et peuvent être très intenses.

Les personnes qui souffrent de secousses hypniques ont tendance à se réveiller plusieurs fois par nuit. Ils auront souvent l’impression d’avoir été tirés du sommeil par un mouvement involontaire. Dans certains cas, la personne pourra se réveiller complètement après une série de mouvements rapides alors qu’elle n’a pas encore atteint un état de sommeil profond.

Dans certains cas, il est possible que les secousses hypniques soient accompagnées d’un bruit vocal ou d’une parole incohérente. Ces symptômes sont appelés « chuchotements » ou « murmurations ». Certains patients décrivent également une sensation d’étourdissement ou une vision floue associée aux secousses hypniques. Il est aussi possible que la personne ressente de la fatigue, des nausées et des vertiges après avoir subi une série de secousses hypniques.

Quels sont les causes d’une secousse hypnique ?

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent contribuer au développement des secousses hypniques, notamment le stress et l’anxiété, un manque de sommeil, des troubles neurologiques tels que l’épilepsie ou des lésions cérébrales, certains médicaments et l’abus d’alcool ou de drogues. Les données scientifiques suggèrent également que certaines conditions médicales telles que le diabète et la maladie du sommeil peuvent augmenter le risque de secousses hypniques.

Les principales causes des secousses hypniques peuvent être divisées en trois catégories:

  • les facteurs physiologiques
  • les facteurs psychologiques
  • les facteurs environnementaux

Les facteurs physiologiques peuvent être liés au système nerveux du sujet sous hypnose. Les personnes ayant un système nerveux hyperactif sont plus susceptibles d’avoir des secousses hypniques. De plus, certains médicaments ou substances contrôlées peuvent également augmenter le risque de secousses hypniques. Il est donc important pour un hypnotiseur d’être conscient des antécédents éventuels du patient avant de commencer la séance d’hypnose.

Les facteurs psychologiques peuvent jouer un rôle important dans le déclenchement des secousses hypniques chez un sujet. Ces facteurs peuvent comprendre des sentiments tels que la frustration, l’anxiété ou la colère qui peuvent provoquer une réaction physique comme des secousses hypniques. La présence d’un conflit interne ou externe peut également stimuler une telle réaction chez un sujet sous hypnose. Par conséquent, il est primordial pour un hypnotiseur de bien connaître le contexte personnel du patient avant l’hypnose et d’être attentif à tout changement psychologique pendant la séance.

Enfin, les facteurs environnementaux peuvent également jouer un rôle important dans le déclenchement des secousses hypniques chez un sujet. Certaines conditions telles que la chaleur excessive, le bruit ou la lumière trop vive peuvent perturber la concentration et provoquer une réaction physique chez le sujet sous hypnose. De plus, certaines situations stressantes telles qu’un manque de temps ou une pression excessive peuvent également engendrer des secousses hypniques chez le patient.

Par conséquent, il est essentiel pour un hypnotiseur de maintenir une atmosphère apaisante et confortable pendant la séance afin de minimiser le risque de telles réactions physiques chez son patient.

Il vous est déjà peut-être aussi arrivé de ressentir la tête lourde après le sommeil ou la nuque qui fait mal. Cela arrive pour diverses raisons. Si vous souhaitez savoir quels sont les causes de la tête lourde et nuque raide, notre article vous en parle un peu plus et vous montre les exercices à faire pour s’en débarrasser.

Comment se défaire des secousses hypniques ?

Il existe plusieurs façons de se défaire des secousses hypniques. La première est de comprendre que ces mouvements ne sont pas nocifs et peuvent en fait être bénéfiques pour le processus hypnotique. De nombreux thérapeutes utilisent les secousses hypniques pour aider les sujets à atteindre un état encore plus profond afin qu’ils puissent atteindre leur objectif thérapeutique. En comprenant cela, lorsque vous commencez à ressentir les effets des secousses hypniques, vous pouvez prendre une grande respiration et vous autoriser à en profiter plutôt que de vouloir les éviter ou les arrêter.

Une autre façon de se défaire des secousses hypniques est d’utiliser des techniques respiratoires pour aider à calmer le corps et à rétablir un état plus stable. Prendre une grande respiration profonde puis expirer lentement peut aider à apaiser tout le corps et à réduire la sensation de tremblement ou de contractions musculaires involontaires associée aux secousses hypniques. De plus, en prenant conscience du rythme naturel de votre respiration, vous pouvez aider votre corps à entrer dans un état plus relaxant et à retrouver son équilibre naturel.

Enfin, il est important de savoir comment contrôler votre niveau d’anxiété et votre niveau d’excitation avant et pendant une séance hypnotique afin d’aider à prévenir ou à atténuer les symptômes liés aux secousses hypniques. Apprendre à contrôler votre respiration ou à utiliser des techniques de relaxation telles que la méditation peut vous aider à maintenir votre corps calme et relaxé pendant la session hypnotique afin que vous puissiez apprendre à maîtriser votre état hypnotique sans crainte ni anxiété excessive ni inconfort physique liés aux secousses hypniques.

Une fois que vous êtes capable de contrôler cette anxiété avant et pendant la session hypnotique, vous devriez pouvoir atteindre l’objectif thérapeutique recherché sans subir les effets indésirables associés aux secousses hypniques.

Comment se déroule le diagnostic des secousses hypniques ?

Le diagnostic des secousses hypniques repose sur un examen physique approfondi et une enquête approfondie sur l’histoire clinique et les antécédents familiaux du patient. Une évaluation psychologique peut également être effectuée afin d’identifier les facteurs psychologiques qui pourraient être en cause dans le développement des symptômes.

Des tests neurologiques tels que la tomodensitométrie (TDM) peuvent également être utilisés pour exclure certaines conditions neurologiques sous-jacentes qui pourraient contribuer aux symptômes. Des prises de sang peuvent également être effectuées pour exclure certaines conditions médicales sous-jacentes qui pourraient contribuer aux symptômes.

Comment se calmer et dormir ?

Comme le stress peut être un facteur entraînant les secousses hypniques durant la nuit, voici quelques conseils pour vous aider à retrouver un bon sommeil :

  • profitez des premiers signes du sommeil pour vous mettre au lit et vaincre l’insomnie liée au stress
  • évitez les écrans avant d’aller dormir. Remplacez-les plutôt par un roman ou un livre qui vous plaît pour favoriser l’endormissement
  • faites de la méditation avant de dormir. Cela permet de chasser le stress
  • prenez un bain d’environ vingt ou trente minutes pour déstresser

Si possible, privilégiez le noir total pour favoriser l’endormissent. Eteignez toutes sources de  les lumières, respirez calmement et essayez de chasser toutes les pensées négatives.