image radio d'un coccyx

Douleur au coccyx : causes et traitements

La coccygodynie fait partie des douleurs les moins fréquentes qui surviennent au niveau de la colonne vertébrale. Bien qu’elle soit bénigne, elle reste très douloureuse et complique la vie des personnes qui en souffrent. Quels sont les symptômes et causes des douleurs au coccyx ? Quels traitements médicaux et ostéopathiques peut-on envisager pour les soulager ?

Quels sont les symptômes d’une douleur au coccyx, et quelles en sont les causes ?

Le coccyx est un petit os qui se trouve en bas de la colonne vertébrale, juste en dessous du sacrum et au niveau des fesses. Il est constitué de 4 petites vertèbres (parfois 5) soudées entre elles et qui peuvent être plus ou moins mobiles en fonction de chaque personne. Lorsque cet os et ses ligaments deviennent douloureux, il est souvent compliqué pour la personne de faire des déplacements.

Les symptômes des douleurs au coccyx

Encore appelées coccygodynies, les douleurs au coccyx sont souvent continues, intenses, voire brûlantes. Ces dernières peuvent se répandre dans d’autres régions de l’organisme telles que l’anus, la hanche et le bas du dos. Généralement, elles sont ressenties de façon plus forte lors de la montée d’escaliers et de la défécation.

La coccygodynie peut également provoquer des dyspareunies, c’est-à-dire des douleurs pendant les rapports sexuels. Il est très difficile, voire impossible, pour les personnes touchées par ces douleurs de s’asseoir sur une surface dure. Cela constitue un véritable handicap pour la vie quotidienne de ces individus. Les douleurs peuvent être aussi plus intenses lorsque la personne concernée se lève de son siège ou quand elle tousse. On parle de coccygodynie chronique lorsque les douleurs durent plus longtemps (pendant plus de 2 mois). La coccygodynie chronique peut avoir des répercussions considérables sur la santé des patients.

Les causes de la coccygodynie

Les douleurs au coccyx sont plus fréquemment causées par un traumatisme après une chute sur les fesses. Elles sont aussi provoquées par les microtraumatismes répétés pendant la pratique d’un sport ou chez les cyclistes qui subissent des chocs en position assise. La coccygodynie peut également survenir après un accouchement, le coccyx pouvant se déplacer suite au passage du bébé. En dehors de ceux précédemment évoqués, il existe d’autres facteurs qui peuvent à l’origine des douleurs :

  • le fait de rester assis pendant une longue durée de façon quotidienne,
  • des tendinopathies (inflammation du tendon) de l’os coccygien,
  • une luxation de l’articulation entre le sacrum et le coccyx ou au niveau des disques coccygiens (elle représente 20 à 25 % des cas de douleurs au coccyx),
  • une épine coccygienne qui est une excroissance osseuse présente à la pointe du coccyx (ce facteur est à l’origine de 15 % des cas de coccygodynie),
  • une blessure dans la zone pelvienne,
  • des problèmes gynécologiques.

Lorsque aucune cause précise ou valable n’est à l’origine des douleurs au coccyx, on parle de la coccygodynie idiopathique.

Quels sont les meilleurs moyens de traiter efficacement la douleur du coccyx ?

Pour réussir le traitement de la coccygodynie, il convient de déterminer au préalable la cause réelle des douleurs. Pour ce faire, un diagnostic réalisé par un professionnel de santé est nécessaire. L’anamnèse est la solution la plus recommandée pour réussir à établir un bon diagnostic. Elle est très bénéfique pour trouver un traitement adapté en fonction de l’origine de la coccygodynie. Pour faire le diagnostic, le médecin vous posera des questions pour savoir le type de douleur dont vous souffrez, ainsi que les circonstances de son apparition. Vos antécédents médicaux et vos habitudes de vie seront aussi pris en compte.

Le médecin procédera également à des vérifications de sensibilité du coccyx pour s’assurer que vos douleurs proviennent véritablement de celui-ci. Ce dernier peut aussi vous recommander des examens complémentaires tels que des radiographies ou une IRM pour confirmer le diagnostic ou éliminer une suspicion de fracture ou de luxation.

traitement douleurs coccyx ostéopathe

Les traitements classiques

Pour soulager des douleurs au coccyx, vous pouvez opter pour des traitements classiques. Il s’agit principalement des traitements médicamenteux qui reposent en général sur la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires. Selon la cause déterminée, il est également possible de procéder à des infiltrations de corticoïdes. Ces dernières peuvent être accompagnées de séances de physiothérapie. Encore appelée maso-kinésithérapie, la physiothérapie permet de rétablir le mouvement et le fonctionnement des parties du corps humain quand celles-ci sont affaiblies par des douleurs. Lorsqu’une coccygodynie persiste pendant plus de 6 mois malgré tous les traitements appliqués, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour enlever le coccyx.

Des remèdes naturels pour soulager la coccygodynie

Avant de consulter un praticien de santé, il existe de nombreux remèdes que vous pourrez essayer si vous souffrez de la coccygodynie. En effet, vous pouvez appliquer de la glace régulièrement sur la région coccygienne au cours des 2 jours suivant le choc qui a entraîné les douleurs au coccyx. Commencez aussi par changer votre position assise pour ne pas peser sur votre coccyx. L’objectif est d’essayer de rester le plus droit possible.

Pour soulager votre douleur au coccyx, vous pouvez également utiliser des huiles essentielles de gaulthérie et d’eucalyptus citronné. Ces dernières sont particulièrement recommandées contre la coccygodynie en raison de leurs vertus apaisantes et anti-inflammatoires. De plus, il est possible de diminuer l’inflammation de la zone du coccyx en adoptant une alimentation anti-inflammatoire. Privilégiez aussi des sièges aux assises confortables et investissez dans une bouée ou un coussin évidé.

Il existe certains types de coussins spécifiquement conçus pour ce genre de douleurs. Par exemple, des coussins orthopédiques sont bien adaptés pour soulager la pression. Ces solutions naturelles peuvent être bénéfiques pour faire disparaître complètement vos douleurs au coccyx si celles-ci n’ont pas atteint un niveau très élevé qui nécessite une opération chirurgicale. Il existe également d’autres remèdes pour les douleurs au coccyx que vous découvrirez en ligne sur des plateformes spécialisées. Il s’agit des sites internet qui vous proposent des solutions pour prévenir ou traiter différentes maladies.

Ostéopathe, médecin, kinésithérapeute : quel professionnel de santé consulter ?

Comme évoqué ci-haut, il est important de consulter un professionnel lorsque vous avez des douleurs qui persistent au coccyx. L’ostéopathe est la personne idéale pour bénéficier des soins parfaitement adaptés. Après avoir fait le diagnostic nécessaire, ce dernier procédera au traitement ostéopathique.

Le traitement de la coccygodynie en ostéopathie est en général local. Le but est de réduire les translations et la flexion qui sont nocives pour le coccyx, mais aussi pour le dos et les viscères. L’ostéopathe traitera également le plancher pelvien et la tonicité des muscles pelvi-trochantériens. Pour éviter toute récidive et prévenir les éventuelles douleurs au ventre, le praticien peut aussi réaliser un traitement de la sphère gynécologique ou digestive. Cette thérapie est bénéfique pour vous garantir un soulagement durable.

traitement ostéopathique coccyx

Quelques exercices pratiques pour soulager les douleurs au coccyx

Si vous avez mal au coccyx, certains exercices pratiques peuvent être bénéfiques pour soulager votre douleur. Il s’agit notamment des exercices de musculation du périnée et de rééducation périnéale :

  • exercice pour le périnée allongé sur le dos,
  • exercice du périnée sur le dos et pied sur une chaise,
  • musculation du périnée sur une chaise…

Le premier exercice consiste à garder une position allongée sur le dos avec les jambes fléchies. Vous devez essayer de mettre les vertèbres au contact du sol en y insérant une rétroversion du bassin. Ensuite, dans la même position, contractez les 2 sphincters de l’anus et urinaire comme si vous vous reteniez d’aller aux toilettes. Vous devez maintenir cette position pendant 3 à 10 secondes en fonction de votre capacité puis relâchez. Cet exercice est à répéter de nombreuses fois tous les jours durant 15 jours.

Pour le deuxième exercice, vous devez être en position du pont, dos et pied sur une chaise avec toujours une rétroversion du bassin. Essayez de soulever le bassin sur une expiration, gardez-le en haut sur une inspiration puis redescendez doucement. Vous devez répéter cet exercice plusieurs fois par jour sur une durée de 2 semaines au minimum.

Pour pratiquer l’exercice de musculation, adoptez une position assise sur une chaise puis collez votre dos au dossier tout en y insérant une rétroversion du bassin. Vous devez ensuite contracter le sphincter anal sur une expiration pour le périnée postérieur durant 10 secondes. Pour le périnée antérieur, contractez le sphincter urinaire sur une expiration pendant la même durée puis relâchez 5 secondes. Il est également important de pratiquer cet exercice de nombreuses fois chaque jour (au moins 10 fois) pendant 2 semaines.